24/03/20 : Position du G2A de la SPLF sur la prise en charge des asthmatiques pendant l'épidémie de COVID-19

Le groupe de travail Asthme et Allergies (G2A) de la SPLF (Société de Pneumologie de Langue Française), groupe dont certains de nos membres CRISALIS font partie, communique à destination des professionnels de santé :

 

" Position du groupe G2A sur la prise en charge des asthmatiques pendant l’épidémie de COVID-19 "

Les asthmatiques et notamment les asthmatiques sévères sont une population à risque d’infections respiratoires virales sévères qui peuvent par ailleurs induire des exacerbations de l’asthme. La majorité des exacerbations d’asthme sont en effet liées à des infections virales hors situation d’absence de traitement anti-inflammatoire.

Le rôle potentiel de l’inflammation T2 dans la diminution des capacités de défense anti-virale de l’épithélium bronchique est évoqué pour expliquer cette susceptibilité. Le traitement par corticoïdes inhalés, voire les biothérapies, permettent de réduire les exacerbations virales, en réduisant l’inflammation T2 et peut-être en inhibant la réplication virale. Il en est de même de l’utilisation de l’azithromycine dans l’asthme sévère.

Dans l’épidémie actuelle de COVID-19, les asthmatiques ne semblent pas surreprésentés, d’après les données préliminaires dont on dispose. Néanmoins, il n’existe pas de donnée spécifique concernant les exacerbations d’asthme et a fortiori les exacerbations graves, en relation directe avec cette infection. D’un point de vue théorique, il n’est pas exclu que l’infection par COVID-19 puisse être responsable d’une exacerbation d’asthme.

 

Consulter le document téléchargeable ci-dessous pour connaître le détail des propositions et références, à propos de :
Proposition 1. Traitement de fond
Proposition 2. Initiation de biothérapies
Proposition 3. Traitement des exacerbations
Proposition 4. Prévention

 

Sources (cliquer sur les liens) : SPLF, SFA